top of page

Décembre 2020

Trek d'une semaine au Maroc

Uniquement munis d'un sac à dos, et d'une grande dose de motivation, notre objectif était simple :

Admirer le lever du soleil depuis un sommet culminant à plus de 4000m d'altitude. 

 

Seulement 600m moins haut que le mythique Mont Blanc, sans expérience aucune en alpinisme, nous avons réalisé l'ascension du Mont Toubkal (4200m). Toit de l'Atlas (Maroc) et de l'Affrique du Nord. 

 

4 jours de marche, 130km à pied, -10°C sous les rafales de vent, voilà la destination que nous avions choisi ! 

Passé 3000m, le manque d'oxygène se fait ressentir par quelques fourmillements dans les doigts et un léger mal de crâne.

Il s'agit d'adapter son allure, le plus difficile est devant nous.

L'objectif de ce Trek était d'atteindre le sommet en parfaite autonomie, comptant quelques nuits en bivouac sauvage dans la neige. Il s'avère que quelques incidents d'ordre terroriste nous contraignent finalement à passer 2 nuits en refuge.

Mais c'est aussi ça l'aventure ! 

La dernière étape de l'ascension est éprouvante, aussi bien physiquement que mentalement. La pente est raide, et le guide nous incite à rester vigilant afin de ne pas glisser. 

Munis de nos lampes frontales et de nos crampons, nous explorons l'obscurité et avançons inlassablement des heures durant.

Sans un mot, chacun tâche de garder le rythme. Abandonner n'est pas au programme. 

Quand le soleil pointe enfin ses premiers rayons, nous approchons le sommet. Une heure plus tard, nos posons le pied sur le toit de l'Affrique du Nord. 

Le spectacle qui s'offre à nous relève alors d'une splendeur sans nom. Le froid et la fatigue rendent difficiles la prise de conscience… Mais nous l'avons fait ! 

48h plus tard, nous sommes de retour au village - camp de base à 1700m.

C'est la fin d'une aventure, mais c'est loin d'être la fin du voyage ! 

Le Maroc présente une grande diversité de paysages, arides, tantôt très chauds, tantôt très froids.

Nous ressentons à quel point la vie est difficile ici, et pourtant il nous est impossible de ne pas s'ébahir devant chacune des merveilles qui se présente sous nos yeux. 

Comment voyager au Maroc sans séjourner dans le majestueux désert d'Agafey ?

Simplement armés de nos sacs de couchages, sans tentes, le sommet d'une dune de sable nous servira de lit pour cette nuit.

Sans aucune trace de civilisation, nous sommes perdus au milieu du néant.

Le vent, le froid et les étoiles se joignent à nous pour une soirée splendide.